La présence des fleurs aux cérémonies funéraires

Les fleurs sont une coutume indémodable lors des cérémonies d’obsèques. Elles présentent une grande importance et procurent un certain apaisement pendant ce moment de célébration. La présence de fleurs pendant une cérémonie funéraire adoucit cette épreuve difficile et permet de rendre hommage au défunt. Cependant, puisque chaque cérémonie d’obsèques a ses particularités, les arrangements floraux peuvent également avoir leurs spécificités. Retrouvez ici tout ce qu’il faut connaître sur la présence de fleurs pendant les funérailles.

L’histoire des fleurs dans les cérémonies d’obsèques

Les fleurs ont une place importante dans les rites funéraires depuis de nombreuses années. Pour célébrer le défunt, les Grecs confectionnaient de sublimes couronnes et des guirlandes avec du myrte, de l’amarante, et des roses durant l’Antiquité.

A cette époque, on utilisait également la fleur d’Iris (qui doit son nom à celui de l’épouse du dieu Zéphyr) pendant les cérémonies d’obsèques afin d’accompagner l’âme de la personne décédée sur son chemin vers l’au-delà.

Certains types et teintes de fleur sont connus traditionnellement dans les rites funéraires comme les roses, les orchidées et le lys, de teinte blanche. Elles sont des symboles d’amour, de pureté et de fidélité. Aujourd’hui, les codes des fleurs ont bien progressé et de nombreuses variétés ont trouvé leur place dans les cérémonies d’obsèques.

Pourquoi les fleurs sont importantes lors des funérailles ?

Les fleurs de deuil témoignent notre sympathie envers la famille et l’entourage de la personne décédée. Elles possèdent une place essentielle pendant les cérémonies funéraires puisqu’elles apportent de la gaieté et de l’apaisement. Elles sont également de grande beauté et sont symbolisent l’espoir et la vie qui continue.

Les fleurs de cérémonie procurent du réconfort et du courage. L’offrande de fleurs permet de prouver aux proches que nous partageons leur peine. C’est aussi une manière d’exprimer nos émotions et notre sentiment envers la personne décédée quand les mots manquent (amour, amitié, affection).

Quelles fleurs pour quel type de cérémonie ?

Les fleurs peuvent être plus ou moins importantes d’une cérémonie funéraire à une autre. Effectivement, chaque religion possède ses rites et ses traditions, ce qui est également valable avec les fleurs de cérémonie. En d’autres termes, l’importance des fleurs peut être variable d’une religion à une autre.

Cérémonie civile

Pendant une cérémonie civile, les proches endeuillés peuvent décider d’accepter ou de refuser les fleurs. Effectivement, il n’y a aucune règle à suivre en ce qui concerne la préparation de ce type de cérémonie.  Elle peut se dérouler selon les attentes des familles et les derniers souhaits de la personne décédée. Les fleurs sont généralement présentes pour alléger le caractère austère de ce moment. Les personnes présentes pendant ce moment d’hommage sont souvent invitées à jeter des pétales de fleurs sur le cercueil pour marquer leur adieu au défunt.

Cérémonie catholique

Les fleurs présentent une grande importance lors des cérémonies funéraires catholiques. Les fleurs de couleur blanche sont les plus choisies puisqu’elles symbolisent la lumière et la renaissance. Elles décorent le lieu de culte et accompagnent le défunt jusqu’au cimetière. Elles sont placées sur le cercueil et servent à embellir la salle de cérémonie. Les arrangements floraux les plus courants sont ceux en forme de couronne, qui symbolisent l’élection paradisiaque et la liberté, et la croix, symbole du Catholicisme.

Cérémonie protestante

Lors d’une cérémonie funéraire protestante, les fleurs ne sont pas obligatoires. Les arrangements floraux présents sont plus sobres et simples. Les familles peuvent aussi souhaiter que les fleurs soient remplacées par des dons si telle est la volonté de la personne décédée. On retrouve souvent ces indications sur le faire-part et l’avis de décès. Il est donc primordial de les respecter.

Cérémonie musulmane

Les fleurs sont rarement présentes pendant les cérémonies musulmanes. Les funérailles musulmanes sont centrées uniquement sur le recueillement et la prière. Souvent, les personnes qui assistent à l’enterrement sont invitées à jeter trois poignées de sable dans la sépulture.

Cérémonie juive

Les fleurs ne sont pas importantes lors des cérémonies juives car elles sont symboles d’abondance. Effectivement, ce type de cérémonie est assez simple, et la présence de fleurs est en contradiction avec le rituel. On opte plutôt pour des bougies pour rendre hommage au défunt.

Cérémonie orthodoxe

La religion orthodoxe appartient au Christianisme. Ainsi, les fleurs sont autorisées pendant une cérémonie funéraire orthodoxe. Elles sont même placées à l’intérieur du cercueil pour accompagner l’âme de la personne décédée sur son chemin vers l’au-delà. Notez que les rites orthodoxes imposent que le cercueil reste ouvert pendant les funérailles pour que les personnes présentes puissent rendre hommage au défunt en y jetant les fleurs. On opte souvent pour les roses rouges, qui sont synonymes d’amour.

Cérémonie bouddhique

Les bouddhistes optent souvent pour une crémation. Les fleurs sont très présentes lors des cérémonies bouddhiques. Elles proviennent généralement de leur pays d’origine. Les compositions florales choisies sont immenses et constituées principalement de fleurs de couleur blanche : couronnes, raquettes, gerbes… 

Si vous souhaitez faire livrer des fleurs à une cérémonie d’obsèques, assurez-vous de connaître la religion de la personne décédée et de sa famille. Nous vous conseillons également de respecter les indications de la famille sur l’avis de décès et le faire-part, par exemple « Ni fleur, ni couronne ».